TÉLÉCHARGER OGHNIYAT HISTOIRE 9DIMA GRATUITEMENT

TÉLÉCHARGER OGHNIYAT HISTOIRE 9DIMA GRATUITEMENT

TÉLÉCHARGER OGHNIYAT HISTOIRE 9DIMA GRATUITEMENT

Best mobile videos experience. Specialties: Pulmonology. Commenter N'oublie pas que les propos injurieux, racistes, etc. Quelle ziana sur Tanger choisir?. Ma3andi wali la ktaf yana zahri raged 2 f Lile mayjini rgad jayeb sbah ghi ndour f Lile mayjini rgad jayeb sbah ghi ndour Ch7al men darba o mazal chad yalli rah wagef ghi lcorps Ch7al men darba o mazal chad yalli rah wagef ghi lcorps 2 Rani mgdi bel jmar o nar fia che3ala Zadouni bel hdari ha Mma cha rani rafed ou makanch sahal ki l9baha ou li chad famo soltan ou lhadra f nass jyaha homa fort fort ou rak ta3raf décore 9ala3 lah ro7 ro7.

Nom: oghniyat histoire 9dima gratuitement
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:43.33 Megabytes

Mezgueldi consiste en du poulet servi avec des oignons confits au miel.

Le couscous Jbari aux raisins secs et oignons caramélisés est préparé en offrande dans la Zaouia Jbaria, et Merqat Hzina désigne une salade d'olives épicées. Achraf Hakimi , footballeur international marocain , né à Madrid , originaire de Ksar El Kébir par sa mère.

En sports, le footballeur Abdeslam Laghrissi a terminé à trois reprises meilleur buteur du championnat marocain. En poésie, Mohamed el khabbaz mort en , poésie traditionnelle , Mohamed El Khammar El Guennouni mort en est pionnier en poésie marocaine moderne et il est encore considéré comme maitre de la poésie libre au Maroc [réf. Il y a aussi la poétesse Ouafae El Amrani comme une figure brillante dans la nouvelle génération poétique sans oublier Mohamed Afif Al-Araechi mort en De nombreux consulats y sont établis, attestant d'une activité diplomatique considérable.

Par la suite, la ville connaîtra un grand déclin, dont les causes sont d'ordre principalement politique. L'activité commerciale portuaire ainsi que les consulats sont finalement transférés à Tanger , port capable d'accueillir des navires de tonnage plus important.

Après une grande épidémie de peste septembre à mai qui cause décès, soit le quart de la population tétouanaise [15] , la ville est occupée par l'armée espagnole de à à la suite de la guerre hispano-marocaine de , ce qui conduit à l'arrêt des activités économiques et à la fuite d'une partie des habitants vers Tanger, Gibraltar et Oran [16].

La ville est visitée en juin par l'explorateur français Charles de Foucauld qui séjourna dans le mellah. Il mentionne la bonne santé économique du quartier juif 'le plus propre et le mieux construit que j'ai vu au Maroc" [17].

Tandis que certains quartiers excentrés tombent en ruine. Après l'occupation espagnole en , Tétouan devient la capitale du protectorat espagnol du Maroc et le siège du khalifa représentant du sultan de l' Empire chérifien auprès du haut-commissaire qui est l'équivalent espagnol du résident général de la zone française jusqu'à l'indépendance en Cette période est caractérisée par la lutte principalement politique entre l'administration espagnole et les nationalistes tétouanais du Parti de la Réforme nationale Hizb Al Islah Al Watani , dont la principale personnalité est Abdelkhalek Torrès.

En la capitale du protectorat hispanique est l'une des premières villes contrôlées par les nationalistes partisans du général Francisco Franco lors du déclenchement de la guerre civile espagnole.

Ethnographie[ modifier modifier le code ] Souk à Tétouan marché populaire La société citadine tétouanaise est essentiellement constituée au départ d'Andalous et de Morisques musulmans originaires d'Al-Andalus et de juifs séfarades espagnols , auxquels s'ajoutent par la suite des familles de hauts fonctionnaires fassis du makhzen puis, à partir de , une dizaine de familles en provenance de l'ancienne Algérie ottomane , fuyant la conquête française. Les années ont vu diminuer rapidement le nombre de juifs [18] partis essentiellement en Amérique du Sud Venezuela, Argentine, Brésil et en Israël, ainsi que les familles espagnoles qui étaient restées après l'indépendance.

Comme dans le reste des villes andalouses du Maroc Rabat , Salé , Chefchaouen et Fès , beaucoup de familles portent encore des noms morisques, correspondant en général à des surnoms de "Cristiano Nuevo" attribués par les inquisiteurs et évoquant des lieux dans la péninsule ibérique, comme Torres, Molina, Castillo, Aragon, Medina, Paez, Baeza, Morales, Murcia, Castilla, Figo, Moreno, Nuino, Dellero, Sordo, Salas, etc.

Chaque style comporte des variantes plus ou moins importantes en relation avec l'évolution des styles et des matériaux utilisés.