TÉLÉCHARGER LA SEPTIEME PROPHETIE

TÉLÉCHARGER LA SEPTIEME PROPHETIE

TÉLÉCHARGER LA SEPTIEME PROPHETIE

Ces règles sont divinement inspirées et c'est à chaqu'un de les approprier comme venant de Dieu. Que cet document vous aide à connaître ''de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas'' [ Jer ] de la parole de Dieu. Souvenons-nous que Dieu est saint, et que seuls des êtres saints peuvent subsister en sa présence. Tous les moyens ne devraient pas être gérés par une agence ou une organisation. Il y a beaucoup de choses qui doivent être faites consciencieusement pour la cause de Dieu.

Nom: la septieme prophetie
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:61.53 MB

Sur quels critères se baser pour déterminer l'authenticité du Promis de Dieu? Voir les critères pour déterminer l'authenticité du Promis de Dieu 7. Nécessité d'interpréter selon l'esprit plutôt qu'à la lettre Une des difficultés de compréhension vient du fait que les prophéties, si on les interprète toutes littéralement, aboutissent à des aberrations physiques.

Par exemple cette métaphore dans l'Evangile selon laquelle les étoiles du ciel tomberont sur terre au temps du retour du Christ: nous savons aujourd'hui grâce à la science que la plus petite étoile est un millier de fois plus grande que la terre. Donc la chute des étoiles sur la terre équivaudrait la chute successive des montagnes sur un grain de moutarde, ce qui serait inutile pour l'enseignement du Christ et un non-sens puisqu'il n'y aurait plus de vie sur terre à laquelle le Christ pourrait s'adresser.

Et si une seule de ces étoiles y tombait, la terre n'existerait plus pour en recevoir d'autres. L'image de la chute des "étoiles" pourrait donc être plus vraisemblablement le support d'un message ou une parabole faisant allusion à la chute des "étoiles spirituelles" que sont les chefs religieux trop attachés à leurs interprétations, et dont Jésus avertit qu'ils ne le reconnaîtront plus au temps de son retour.

Cours de Bible Série : Historacles et prophétie

Les premiers ceux qui jouissent sur terre de la gloire ou la richesse seraient alors les derniers à reconnaître le Promis ainsi que l'annonçait Jésus. Cela dit, les Textes saints sont si profonds qu'il peut très bien y avoir aussi une pluie de météores comme signe accompagnateur visible de la venue du Promis. A noter cependant que des météores sont de tout temps tombés sur terre, et que leurs chutes n'affectent en rien les étoiles qui restent dans le ciel.

Enfin il y a toujours place à discussion à cause justement de la nature subtile et voilée de la prophétie. Parfois même les deux phénomènes matériels et spirituels peuvent se produire. L'important est de ne pas perdre de vue le but final ou l'esprit du Message révélé, dont la forme prophétique du langage n'est qu'un support pour faire progressivement réfléchir les hommes selon leur degré de maturité au fil des âges.

Le but de la prophétie serait donc surtout de maintenir les croyants "éveillés", c'est-à-dire vigilants quant à la qualité de leur foi, de leurs comportements sociaux, et de les préparer à accepter une évolution inattendue voire choquante lors de la venue du Promis à une date volontairement voilée. Cet éveil ou les évolutions spirituelles apportées par les Messagers divins au cours de l'histoire humaine ont toujours été accompagnés par un changement social important, comme l'abolition et la révélation de nouvelles lois, l'appel à une plus grande responsabilisation des croyants, à une compréhension et une maturité accrue concernant les droits et devoirs de chacun.

Ces évolutions demandant un effort d'adaptation ont donc historiquement toujours été rejetées par réaction dans un premier temps, puis ont fini avec le temps ans pour le christianisme à être acceptées pour en fin de compte produire une nouvelle civilisation sur la base d'une unité élargie et revivifiée. Enfin la quête du sens des prophéties selon l'esprit plutôt qu'à la lettre, doit cependant rester nuancée et encadrée dans les limites évaluées par la raison, pour éviter les pièges des excès d'une interprétation tout symbolique ou tout matérialiste.

L'idéal étant de rechercher la vérité dans un esprit ouvert et détaché de ses opinions personnelles, tout en utilisant comme garde fou sa raison. Jésus: "Une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit" "Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie.

Même si elle est importante, la lettre est au service de l'esprit, et non l'inverse, car c'est "l'esprit qui vivifie".

Il s'en suit que l'essentiel dans une religion est son esprit, car celui-ci est éternel et absolu. L'esprit d'une religion constitue seul la source véritable de ce pouvoir capable d'unir durablement les hommes, tandis que la forme de la religion désignée ici par la "lettre" est secondaire puisque temporelle et relative à une culture ou une époque.

C'est cette incompréhension, où la lettre est confondue avec l'esprit, qui pousse les religieux à rendre absolu la forme avant même l'esprit. En négligeant l'esprit de leur foi, les religieux finissent par tuer leur propre religion. Il en est ainsi des formes rituelles inventées et des dogmes parfois inintelligibles ajoutés au cours de l'histoire.

En résumé les lois sociales sont temporelles et relatives à un âge de l'humanité, comme la manière de jeûner ou de prier, de se nourrir ou de rendre justice, contrairement aux lois spirituelles qui sont éternelles comme l'amour et le respect.

Cette primauté affirmé par Saint Paul de l'esprit du Texte saint, et donc l'importance d'en rechercher la symbolique et le sens spirituel par rapport à une compréhension trop littérale ou matérielle, s'applique en particulier aux prophéties sur la venue du Promis. Mais le Promis renouvellera en même temps "l'alliance divine", éternelle dans le passé éternelle dans le futur, en renouvelant tel un nouveau printemps spirituel "l'esprit qui vivifie".

Le Promis unifiera et relèvera donc à un niveau d'unité inégalé les profondes fondations spirituelles de toutes les religions du monde. C'est pourquoi il serait naïf et caricatural d'imaginer que le Promis fondera un syncrétisme en mélangeant les "lettres" ou formes des religions anciennes pour en produire une nouvelle.

dsfgds fgs dfg sdfg dsfg dsfg sdf gsd fgs

Au contraire, le Promis abrogera la forme, la "lettre" ou le "vêtement" des anciennes religions, et en même temps émancipera leur "esprit" à un tel degré que les religieux eux-mêmes n'en comprendront pas la portée et donc rejetteront cette nouvelle alliance au cours des premiers siècles. Ainsi pour le Promis, unifier "l'esprit" des religions ne pourra pas être un simple syncrétisme mélangeant grossièrement des "lettres" ou formes religieuses anciennes.

Le Promis doit plutôt révéler une nouvelle religion purifiée des anciennes limitations et dotée son propre corpus de lois mieux adaptées à notre époque. Une loi matérielle et sociale, même religieuse et utile à l'origine, n'a donc de sens que pour aider à vivre selon un certain état d'esprit. Si dans cette optique de recherche du bien de l'humanité, une loi sociale figée commence avec le passage des siècles à nuire à l'esprit recherché, nous pouvons en déduire sans crainte, comme Saint Paul le laisse entendre, que ce serait alors un véritable acte religieux que d'abandonner une telle loi désuète et rigide puisque secondaire par rapport à l'esprit.

Et en effet l'histoire montre qu'à chaque fois qu'un Messager divin est apparu, celui-ci n'a pas hésité à modifier selon la volonté de Dieu la forme des lois sociales et rituelles instaurées lors de la dispensation précédente. Par exemple, ne pas travailler un jour de prière est fait pour unir la communauté de croyants, et pour atteindre ce but, il peut être parfois nécessaire de modérer son application par du bon sens, comme maintenir les soins dans les hôpitaux.

Les dernieres recherches

Si tel n'est pas le cas, une application sans discernement à la "lettre" d'une loi sociale peut "tuer" l'esprit de la foi dans le coeur des hommes. De même une société en perpétuelle évolution a besoin de revoir ses lois sociales.

Mais seul Dieu peut à travers un nouveau Messager divin abroger une loi autrefois révélée. Si les hommes avaient reconnu chaque Messagers divins, il n'y aurait pas eu de problème de vieillissement des lois religieuses qui étouffent actuellement les religions et font fuir beaucoup de chercheurs sincères. Le défi aujourd'hui pour les croyants de toutes tendances est d'appliquer ce principe de Saint-Paul concernant l'appel du Promis, à savoir être attentif à ne pas faire prévaloir la "lettre" ou les lois sociales de sa religion d'origine avant la reconnaissance de ce même "Esprit saint" qui autrefois anima sa religion dans sa forme la plus pure.

Le défi est donc aujourd'hui de chercher sans préjugé et de reconnaître ce même esprit saint manifesté à nouveau à travers le Promis.

Popular Images

De cette reconnaissance du Promis, il en va de la vie spirituelle des hommes de notre planète, car c'est "l'esprit qui vivifie" alors que la "lettre tue" et divise. Ces règles sont divinement inspirées et c'est à chaqu'un de les approprier comme venant de Dieu. Que cet document vous aide à connaître ''de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas'' [ Jer ] de la parole de Dieu. Souvenons-nous que Dieu est saint, et que seuls des êtres saints peuvent subsister en sa présence.

Tous les moyens ne devraient pas être gérés par une agence ou une organisation. Il y a beaucoup de choses qui doivent être faites consciencieusement pour la cause de Dieu. Haskell Le monde est inondé avec des lectures fictives de tout genre. Comme à l'époque de Moïse, Dieu est sur le point de réaliser de grandes choses pour Son peuple.

Ses enfants seront bientôt délivrés de l'esclavage du péché et voyagerons vers la Canaan céleste.

TÉLÉCHARGER LA SEPTIEME PROPHETIE

Cette fois encore, Dieu attire l'attention de Son peuple sur l'importance du jour de repos, appelé le sabbat. Dieu a-t-Il créé le Sabbat uniquement pour les Israélites?

A quel moment Dieu établit-Il le sabbat? Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant.

Le sabbat a été établi à la fin de la semaine de la Création. A quel jour de la semaine le Sabbat correspond-t-il? Trois fois dans le second chapitre de la Genèse, Dieu nous dit qu'Il a fait le Sabbat le septième jour de la semaine de la Création. Dieu a créé un sabbat en 24 heures, parceque le temps est nécessaire à l'épanouissement d'une véritable relation d'amour avec Jésus.

Sachant combien les gens vivant à la fin des temps seraient affairés, Dieu a mit 24 heures à part chaque semaine, pour les passer avec Son peuple, afin qu'Ils fassent connaissance avec Lui. Il a pris ce rendez-vous hedbomadaire avec vous. Ne ratez pas cette occasion de Le rencontrer! Exode Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

Exode est le quatrième commandement de la loi de Dieu. Enfreindre les commandements de Dieu est un péché 1 Jean Mais Jésus est mort pour sauver Son peuple de leurs péchés, ou de leurs trangressions de la loi Matthieu De quels deux éléments précieux le Sabbat est-il un signe selon Dieu?

Dieu dit que le Sabbat est un signe, ou une marque de Sa puis-sance en tant que Créateur et Rédempteur.

Quel jour Saint Jésus respecta-t-Il? Il se leva pour faire la lecture. Jésus est notre exemple en toutes choses 1 Pierre , cela est valable pour l'observation du Sabbat, qui était Sa coutume. Les Chrétiens doivent marcher comme Il a marché Lui-même 1 Jean Quelle était la coutume de Paul, à propos du Sabbat? Actes - Paul y entra, selon sa coutu-me. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Écritures. C'était aussi la coutume de Paul d'observer le septième jour, le Sabbat.